Publié par Pascal Lacroix

Dans cet article, je vais vous parler d’un sujet un peu différent de la thématique de ce blog. Habituellement, j’écris sur les méthodes de recrutement liées aux outils informatique et aux réseaux sociaux.

Aujourd’hui, dans cet article, je souhaite vous parler de la formation professionnelle. C’est un sujet vaste et qui concerne tout le monde.

Selon les différents métiers, la formation professionnelle est plus ou moins prise au sérieux.

Généralement, les grandes sociétés proposent des formations régulières à leurs employés. C’est très souvent un des avantages des grandes structures. Elles ont compris que la formation est importante et qu’elle donne aussi un avantage au salarié qui se maintient à jour.

Seulement voilà, les grandes structures ne sont pas les plus nombreuses en France. La grande majorité des entreprises sont de tailles moyennes et très souvent les formations du personnel font parti des sujets un peu flous.

J’entends très souvent les employés se plaindre que cela fait plusieurs années qu’ils n’ont pas eu de formation.

Se former est avant tout essentiel.

Tout d’abord, se former permet de rester à jour avec les connaissances techniques et les savoirs-faire. Ces éléments sont essentiels pour permettre à l’entreprise de s’adapter aux changements (comme par exemple une nouvelle technologie, une nouvelle législation).

La formation permet aussi d’améliorer la performance des équipes. Je pense par exemple aux nouvelles méthodes d’organisation (agiles), aux techniques de communication, etc.

Enfin, la formation est aussi vitale pour l’employabilité. Très peu de personnes se projettent au delà du poste actuel. Or, comme dans tout entreprise, les employés arrivent et partent. Il faut donc toujours penser à ce que vous allez faire par la suite.

C’est pourquoi votre employeur est responsable de votre employabilité. C’est un capital humain qu’il doit cultiver et entretenir.

La formation doit être vue comme un investissement à moyen terme.

Investir dans la formation permet d’accélérer la performance de votre entreprise.

Généralement, le financement d’une formation peut être réalisé par l’entreprise ou par l’organisme collecteur ou même les deux selon le montant.

Le financement est réalisé par l’entreprise s’il rentre dans le plan de formation. C’est en général à ce moment là qu’il y a un blocage dans les petites entreprises car très souvent, il n’y a pas de plan de formation. Néanmoins, ce n’est pas une fatalité, il existe d’autres solutions.

Le financement peut aussi être réalisé par un organisme collecteur.

A ma connaissance, tout le monde cotise à un organisme collecteur qui s’occupera ensuite de financer une éventuelle formation.

Selon votre statut, votre organisme vous propose un budget plus ou moins important chaque année. Ce qui veut dire que si vous n’utilisez pas votre budget chaque année, il sera perdu. C’est encore une fois un argument en faveur de la formation régulière.

Il faut aussi savoir que toutes les formations ne sont pas éligibles aux financements des organismes. Si cette solution vous intéresse, le plus simple sera de vous renseigner auprès de l’organisme formateur afin de savoir si le financement est possible.

Une autre solution

Une autre solution pour financer votre formation est le DIF (Droit Individuel à la Formation).

Ce financement est accessible uniquement aux salariés dans les cas où la formation n’entre pas dans la thématique du plan de formation de l’entreprise. Par exemple, vous travaillez dans un service comptable et souhaitez faire une formation dans une autre thématique, alors le DIF peut être intéressant.

Le DIF donne droit à un budget d’heures qui peut être cumulé jusqu’à 6 ans (20 h/an jusqu’à 120h).

Je rencontre régulièrement beaucoup de salariés qui ne sont pas au courant de se dispositif et pourtant je le trouve intéressant pour diversifier sa formation.

Il faut savoir aussi que ce « compteur DIF » n’est pas forcément transmis en cas de changement d’entreprise. Il vaut donc mieux se renseigner sur le sujet avant une démission.

Le DIF peut aussi être utilisé pour financer un bilan de compétences (via le Fongecif). Ce bilan permettra de vous situer et de planifier votre plan de carrière.

Les dispositifs dont je viens de parler font tous intervenir un centre de formation. Il existe néanmoins d’autres solutions complémentaires pour vous former de manière régulière.

Les alternatives

Une première alternative à la formation traditionnelle est l’université populaire. En effet, cette « université » est à mis chemin entre l’organisme classique et l’université traditionnelle. Elle propose des formations variées à des tarifs très intéressants (surtout s’il faut financer sa formation par soi-même). Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir les formations proposées : http://www.universitepopulaire.fr/

Une seconde alternative, souvent utilisée dans les SSII par exemple pendant les inter-contrats, concerne l’auto-formation.

Le principe est simple : vous utilisez du temps (non facturé) pour vous former par vous-même à une thématique. Dans certaines sociétés cette pratique est encadrée et spécifiée, c’est-à-dire qu’il y a des règles qui permettent de « réserver » un certain quota de temps chaque année à l’auto-formation.

Cette solution est intéressante à condition que l’élève soit très motivé. Si le sujet est difficile, l’élève en auto-formation risque de se décourager rapidement et donc de ne pas terminer son programme.

Je conseille cette technique uniquement pour les formations à des technologies ou des techniques. C’est l’occasion d’essayer de nouvelles choses en mettant en place de petits ateliers pratiques.

Une dernière alternative intéressante selon moi, consiste à se fixer un programme de lecture. En effet, en lisant au moins un livre par mois sur un sujet qui vous intéresse, vous dépassez déjà la moyenne des Français en terme de lecture. Les livres sont intéressants car ils apportent de nouvelles idées et de nouvelles pratiques (surtout les livres étrangers).

Après chaque lecture, je vous invite à faire un résumé (une fiche) et à mettre en pratique les nouveaux enseignements au travers d’un exercice (comme les TP à l’école).

Cette technique est intéressante car elle permet de se former sur des thématiques par forcément très connues ou utilisées en France et donc élargir vos horizons. Vous pourrez avoir accès à des livres étrangers très facilement sur Internet (par exemple sur Amazon) et vous former aux dernières pratiques dans le marketing, la communication ou les technologies par exemple.

Bref, les solutions sont multiples et il faut vous y intéresser !

J’espère que cet article vous aura donné envie de vous former et d’apprendre de nouvelles techniques. J’ai essayé de vous donner des pistes alternatives pour vous former même si votre employeur ne vous propose pas de formation régulière.

A vous de parler de vos formations

Maintenant, c’est à vous de parler de vos astuces pour vous former et apprendre régulièrement ! Je compte sur vous, laissez-moi un commentaire.


Recherches utilisées pour trouver cet article :

pourquoi se former, pourquoi le fer a cet forme la, balnéo se former pourquoi, formation comment recruter, pourrquoi se former régulièrement
Pascal Lacroix

Pascal Lacroix

Consultant en informatique, passionné par la réseaux sociaux et par le recrutement, je vous propose sur ce blog mes réflexions sur les outils dédiés aux recrutement avec les réseaux sociaux. Je suis également responsable de la société Jupiteo qui propose des logiciels en mode SAAS pour les recruteurs.

Site Web  Twitter  Viadeo  Linkedin 

Réactions

6 réponses pour “Se former, c’est simple et voici pourquoi”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Se former, pas si difficile, voici pourquoi... ...

Commentaires

  • Analyse très pertinente sur le marché de la formation professionnelle en France. Il est vrai que les grande entreprises ont compris l’importance de la formation des collaborateurs, que ce soit pour une remise à niveau ou l’acquisition de nouvelles compétences. Ne reste plus qu’à sensibiliser les PMEs à ce sujet. Peut-être faudrait-il envisager des solutions moins contraignantes et plus adaptées aux capacités de telles structures?

  • Même si la formation est un coût pour l’entreprise, elle ne doit pas être prise à la légère car, comme vous l’avez souligné, elle va permettre d’augmenter la productivité des salariés. Une entreprise proposant des formations régulières ( il faut quand même qu’elles soient justifiées ) possède selon moi une réelle plus value.

  • Twitter: laurevoyage

    Article bien précis et agréable à lire. En même temps, je télécharge le ebook « Recruter avec un Blog RH ». Merci et à quand le prochain article ? Celui-ci date un peu.

    • Merci. Le prochain article sera publié aujourd’hui 🙂

  • Bonsoir,
    j’ai trouvé cet article très intéressant. Vous avez tout à fait raison de souligner à quel point la formation est nécessaire à l’employabilité. C’est particulièrement vrai lorsque le salarié se retrouve licencié, par exemple, pour une inaptitude médicale à son poste de travail.
    Bien cordialement.

Publier un commentaire

(lien en dofollow)